L’édition 2018 du Tartine Festival étant désormais bien derrière nous, on a jugé bon de revenir sur les artistes qui ont rythmé cette 4ème édition ! L’occasion de raviver d’heureux souvenirs dans nos esprits et ceux nos festivaliers mais aussi de montrer aux absents ce qu’ils auront raté. L’idée ce n’est pas de montrer du doigt mais de donner envie à ces derniers de ce joindre à nous pour la prochaine édition !

Du coup on commence notre tour du Tartine Festival 2018 par un des moments forts de l’événement, le Live de DJ FLY Orkestra feat Anton Serra. Présenter le DJ Français est de moins en moins nécessaire, néanmoins on va quand même s’accorder quelques lignes pour revenir sur le parcours de ce musicien hors pair. D’abord influencé par le Hip-Hop et le scratch, pour lequel il se passionne depuis sa découverte des platines il y a maintenant 20 ans, DJ FLY va vite se faire remarquer dans diverses compétitions, au point de remporter 6 coupes de France, une médaille de bronze aux championnats du monde en 2007, le titre de champion du monde en 2008… Puis, après après 5 ans d’absence, il décrochera finalement un deuxième titre de champion du monde en 2013 et gagnera les DMC World 2016 par équipe. Bref autant dire que derrière ses platines le bonhomme ne craint personne !

Aujourd’hui il balance entre de nombreux styles musicaux, de l’électro à la soul, en passant la la funk, le rock, la musique de film et les musiques traditionnelles ! De renommée internationale, il se produit régulièrement ux côtés d’artistes emblématiques tels que C2C, Q-Bert, A-Track, Grand Master Flash, Method Man, Redman, Busta Rhymes, De La Soul, Nas, Foreign Beggars et tant d’autres. 

Pour l’occasion de son passage au Tartine Festival, le DJ présentait un projet exclusif : DJ FLY Orkestra feat Anton Serra. Le principe parle de lui-même, en plus des platines est venu se rajouter au show un quatuor à cordes ainsi que le flow du rappeur Anton Serra, ami de longue date du DJ, qu’on ne présente plus non-plus. Résultat, un concert très énergique, balançant entre électro et hip-hop, entre les mélodies des violons et le rap du chanteur. Avec une telle formule